EN FR

C.H.I.V.A : TRAITER LES VARICES EN CONSERVANT LES VEINES

VEINES DES MEMBRES INFERIEURS

Il existe trois réseaux au niveau des membres inférieurs :

  • Un réseau veineux profond, axe principal à gros débit, solide, à forte paroi, protégé par les muscles qui l'entourent, drainant 90% de la circulation de retour (veines fémorales et poplitées).
  • Un réseau veineux superficiel, axe secondaire à faible débit et aux parois souples, car situé sous la peau, il draine environ 10% de la circulation de retour. Il est constitué par la veine saphène interne qui se jette dans la veine fémorale (à hauteur de la crosse) et par la veine saphène externe qui s'abouche dans la veine poplitée.
  • Entre les deux réseaux existent des veines dites «perforantes» qui relient les veines saphènes aux veines profondes, comme les barreaux d'une échelle relient ses deux montants.

Chaque système veineux est pourvu de valvules qui s'opposent au reflux du sang conséquence de la pesanteur.

A cause de ces petits replis implantés face à face dans la veine et jouant le rôle d'une porte à deux battants, la circulation sanguine se fait des veines superficielles vers les veines profondes et le sang remonte des pieds vers le cœur.

Les fonctions des veines sont :

  • Drainage,
  • Thermorégulation,
  • Remplissage du cœur droit,
  • Réservoir.

Une des fonctions principale est le drainage, c'est-à-dire le flux du sang du corps vers le cœur. Le sang veineux est pauvre en oxygène et nutriments, il est chargé des déchets qui doivent être éliminés.


HEMODYNAMIQUE VEINEUSE

A tout moment, environ 75% du sang circulant dans notre corps se trouve dans le système veineux.

Le système veineux est en phase avec la respiration. La manière dans la quelle le sang circule en phase avec la respiration change selon la partie du corps et la position du corps.

A chaque inspiration la cavité thoracique s'éxpandes, le diaphragme baisse et l'abdomen se réduit. Le volume des veines thoraciques augmente et la pression diminue en réponse à la pression intrathoracique plus basse.

Dans l'abdomen, à cause de la descente du diaphragme, la pression augmente. L'augmentation de la pression abdominale diminue les gradients de pression entre les veines périphériques des membres inférieurs et l'abdomen, réduisant ainsi le flux dans les vaisseaux.

Au niveau de l'abdomen, à cause de l'élévation du diaphragme, la pression diminue. La diminution de la pression abdominale augmente les gradients de pression entre les veines périphériques des membres inférieurs et l'abdomen, augmentant ainsi le flux dans les vaisseaux.

La pression hydrostatique est la pression du au poids d'un fluide. La hauteur de la colonne de sang se réfère toujours au niveau du cœur.

La pression hydrostatique varie selon la position. En position supine il n'ya pratiquement pas de pression hydrostatique au niveau des membres inférieurs, car ils sont au même niveau de l'oreillette droite, où la pression est zéro. La force gravitationnelle exerce des effets important sur le retour veineux à cause de notre position en orthostatisme. Lorsqu'on change la position de supine à debout, la force gravitationnelle agit sur le volume vasculaire en accumulant le sang dans les membres inférieurs. A cause de la compliance veineuse élevée, un grand volume de sang se trouve dans les veines. En conséquence, en position debout, la pression et le volume veineux augmentent fortement dans les pieds et dans les jambes. Lorsque les valvules veineuses travaillent correctement, à chaque mouvement de la jambe le sang est pompé vers le haut et le dedans à travers un certains nombre des valvules.

Durant la marche, la pression normale dans le système veineux de la jambe est basse.

Immédiatement après la marche, la pression dans un sujet normal reste basse. Le flux artériel résiduel remplie lentement les veines et la seule source de pression veineuse est la pression hydrostatique de la colonne de sang de la hauteur correspondante à la valvule compétente plus proche.

Après une station debout prolongée, les veines sont complètement remplies et toutes les valvules veineuses sont ouvertes.

A ce moment la pression hydrostatique élevée corresponde à la colonne de sang ininterrompue de la tête aux pieds. Si les valvules sont incompétentes, la colonne sanguine et la pression hydrostatique restent élevées même en marchant.

La pression veineuse élevée est responsables de plusieurs aspect du syndrome d'insuffisance veineuse, comme l'œdème, le dépôt de protéines tissutales, coiffe de fibrine péri vasculaire, extravasation des globules rouges, mauvaise vascularisation et autres troubles localisés.

Les valvules veineuses jouent un rôle fondamental dans le retour veineux, particulièrement au niveau des membres inférieurs.

Elles sont situées de manière irrégulière le long des veines, mais on le retrouve constamment à la jonction des veines tributaires avec les veines principales ou là ou deux grosses veines se joignent.


Les valvules veineuses sont généralement bicuspides et rarement tricuspides. Dans les jambes, certaines veines ont moins de valves que d'autres. Le système veineux profond possède plus des valves que le système superficiel.

Les valvules dirigent le flux du sang, en direction du cœur dans les deux systèmes superficiel et profond. Dans les veines communicantes (ou perforantes) les valvules dirigent le flux sanguin de veines superficielles aux veines profondes.

Si les valvules veineuses fonctionnent normalement, elles empêchent le reflux. Les valvules veineuse s'ouvrent et se ferment en concomitance de l'action musculaire : la pompe valvulo-musculaire. Au niveau des membres inférieurs les veines profondes sont contournées par des muscles.

Lorsque ces muscles se contractent ils pressent la veine, lorsqu'ils se relâchent ils la relâche aussi, ils font ainsi avancer la colonne sanguine vers le haut. C'est donc l'interaction entre les valvules et la contraction-relâchement musculaire qui permet la propulsion du sang dans la bonne direction. Seulement quand ce deux éléments fonctionnent correctement les veines des membres inférieurs peuvent se vider complètement.(traduction de ASUM Ultrasound Bulletin 2004 August 7:4: 14-21).